Autour des outils de gestion numérique des AMAP

Autour des outils de gestion numérique des AMAP

Depuis des années déjà, des outils ont été développés pour faciliter la gestion administrative des AMAP.  Certains sont reliés aux réseaux d’AMAP et développés en accord avec la charte des AMAP mais pas tous. Plusieurs choix s’offrent à vous : on fait le point ensemble !

BioToutCourt, Cagette.net … Kesako ?

Plusieurs AMAP et paysans en AMAP du réseau Hauts-de-France nous ont questionnés après avoir été contactés par l’entreprise BioToutCourt : « Êtes-vous au courant de ces outils ? Sont-ils en lien avec les réseaux d’AMAP ? ». D’autres encore nous ont demandé quel outil nous leur conseillions parmi ceux dont ils avaient entendu parler : « Cagette.net, BioToutCourt, AMAPJ, Clic’AMAP … c’est quoi la différence ? ».

Ces outils relèvent de projets divers, d’abord au regard de leur objet : certains ont été développés spécifiquement pour la gestion des AMAP (Clic’AMAP et AMAPJ), d’autres couvrent plusieurs systèmes de circuits courts (Cagette.net et BioToutCourt).

La deuxième différence principale a trait à la démarche et au modèle de développement. Clic’AMAP et AMAPJ ont été pilotés de manière collaborative par des membres du mouvement des AMAP (amapiens, réseaux d’AMAP) – et développés par des développeurs informatiques professionnels – sans but lucratif . Les plateformes BioToutCourt et Cagette.net sont développées par des entreprises. 

Suite à de nombreux questionnements de la part des AMAP et des paysans en AMAP de toute la France, le MIRAMAP (Mouvement Inter-Régional des AMAP) a rédigé un article « Point de vigilance sur l’utilisation des outils de gestion numérique des AMAP » pour exprimer son positionnement sur la plateforme BioToutCourt. Cet article explique à la lumière des enjeux juridiques et éthiques les raisons pour lesquelles le MIRAMAP ne recommande pas cet outil aux AMAP. Le réseau des AMAP Ile-de-France a adopté le même positionnement en relayant l’article sur son site internet. Suite à sa publication, la société BioToutCourt a formulé un droit de réponse, que le MIRAMAP et le réseau AMAP IDF ont publié sur leurs sites respectifs.

Le réseau des AMAP Hauts-de-France soutient l’outil Clic’AMAP


Certains d’entre vous le connaissent déjà pour l’avoir découvert lors des formations organisées en 2018 par la FAMAPP et AMAP 5962. D’autres en ont entendu parler mais n’ont pas encore eu l’occasion de l’utiliser. Plusieurs d’entre vous ont profité du confinement et du temps disponible pour nous demander des codes d’accès et commencer à naviguer dans l’outil.

Le chantier Clic’AMAP a vu le jour en 2015. Après des années de développement, nous pouvons dire qu’il est aujourd’hui mûr pour être utilisé et diffusé largement dans le réseau ! Vous trouverez tous les détails (historique, démarche, fonctionnalités de l’outil) dans cet article écrit par le MIRAMAP : « Clic’AMAP : mon AMAP, mon réseau, en quelques clic ! »   

Face aux différents outils qui existent et à l’évolution de l’outil Clic’AMAP, le réseau des AMAP Hauts-de-France a souhaité préciser son positionnement : AMAP HDF a fait le choix d’être partenaire de l’outil Clic’AMAP. Nous soutenons financièrement le développement de Clic’AMAP depuis l’année dernière et souhaitons maintenir notre contribution financière et devenir partie prenante de son développement. Concrètement, AMAP HDF prendra part aux travaux de développement de l’outil en siégeant au comité de pilotage et en participant de manière ponctuelle au groupe de travail « développements ». 

Le réseau des AMAP Hauts-de-France soutient Clic’AMAP pour plusieurs raisons :

  • C’est un projet inter-régional : Clic’AMAP est développé et soutenu par plusieurs réseaux d’AMAP en France. L’idée est de mutualiser et de réunir nos forces pour construire collectivement, aller plus vite et plus loin. Nous l’avons vu pendant la crise du covid19 : plus nous faisons réseau, plus forts et percutants nous sommes ! 
  • C’est un outil conçu par et pour les AMAP et les réseaux d’AMAP : Clic’AMAP est adapté pour répondre aux spécificités uniques des AMAP (nous sommes encore des ovni parmi d’autres circuits courts) et respecte ainsi la Charte des AMAP, révisée collectivement et nationalement en 2014. Clic’AMAP permet de faire réseau puisqu’il est conçu selon un système de poupée russe : les réseaux d’AMAP l’utilisent pour gérer leur base de données territoriale ; l’AMAP l’utilise pour gérer son administration locale ; l’amapien l’utilise pour gérer ses contrats et ses engagements au sein de l’association. Ces trois niveaux sont mis en lien grâce à l’outil.
  • Clic’AMAP est un outil collaboratif et libre : le groupe de travail « développements » est ouvert à tout amapien ou paysan souhaitant s’investir dans l’amélioration et la pérennisation de l’outil. L’idée est d’aller vers toujours plus de coopération en passant à de l’open-source.
  • Last but not least, Clic’AMAP est un outil sécurisé.

Save the date : une première formation Clic’AMAP à distance le 8 juillet !

Nous vous les avions promises, elles arrivent ! Pour vous accompagner dans sa prise en main, le réseau va organiser des sessions de formation à Clic’AMAP. Nous prévoyions d’organiser des sessions physiques dans des salles équipées d’ordinateurs mais nous avons dû revoir notre organisation au regard de la situation actuelle. Voyons le bon côté des choses, vous n’aurez pas à vous déplacer !

Nous vous proposons une première formation à distance le mercredi 8 juillet à 18h. Ce sera une première, c’est pourquoi nous la limitons à 8 participant·e·s. Nous prévoyons d’en organiser d’autres à la rentrée en partenariat avec le réseau des AMAP Auvergne Rhône-Alpes avec qui nous prévoyons de proposer un calendrier de formations commun.

Pour aller plus loin

Si vous voulez aller plus loin sur les outils numériques en AMAP, la rubrique « Gérer une AMAP » du site internet du MIRAMAP reprend les articles cités ci-dessus et évoque d’autres sujets (tel que le paiement dématérialisé).

Retour au sommaire de la lettre

2020-06-23T18:35:32+02:00 22 juin 2020|